Le seum du smog

000103442La compagnie de l’air, de Christophe Lambert

2041, Shû Kishida est un ingénieur en informatique, embauché dans la grande industrie d’air pur, Yi-Yendi. Alors que le smog recouvre Kyo2, des problèmes liées à la corporation fabricante d’air pur émergent; l’informaticien décide d’agir…

Une courte nouvelle, bien menée. On se laisse vite prendre par l’histoire tragique de Kishida, un drame humain rapidement exposé. La nouvelle est courte mais bien écrite, l’auteur arrive à nous immerger dans la mégalopole futuriste, dans une atmosphère froide et étouffante, entre SF dure et postcyberpunk. On regrettera tout de même le fait que l’auteur prenne le temps d’exposer des rumeurs sans aller plus loin & place des «références» aux samouraïs comme l’histoire prend place au Japon.

Quand David maîtrise l’informatique, le réseau Goliath n’a qu’à bien se tenir…

TL;DR:

  • Points forts:
    • Une narration bien menée.
    • Un protagoniste principal intéressant.
  • Points faibles:
    • Une nouvelle un peu trop courte… Certaines choses auraient méritées d’être développées.
    • On peut trouver certaines «références culturelles» un peu lourdes.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s