Au-delà du cercle polaire

L’énigme John Foggart, expédition au-delà du cercle polaire, de César Mallorqui

L'énigme John Foggaert1920. John Foggart, un scientifique renommé, a disparu. Après avoir découvert dans une crypte parmi les reliques de St Bowen, un métal inconnu, il est parti en expédition au nord de la Norvège à bord du Britannica. Puis, on a perdu sa trace. Son épouse, Lady Elisabeth, inquiète, convainc le l’irascible professeur Zarko, un collègue de John, de partir à sa recherche. Il monte une équipe formée de lady Elisabeth, sa fille Katherine, Adrian Cairo, l’assistant de Zarko, Samuel Durango, jeune photographe, et Bartolomé Garcia, chimiste. Guidés par un recueil médiéval, le Codex Bowenus, ils vont mener leur enquête et monter une expédition qui les conduira au-delà du cercle polaire. Poursuivis par de dangereux malfrats prêts à tout pour récupérer le métal précieux, ils vont devoir affronter de terribles dangers, et faire preuve de courage et de malice pour mener à terme leur mission.

Cryptes et reliques, métal inconnu, livre médiéval, expédition au Grand Nord, poursuites, meurtres, cambriolages, énigmes, ce grand récit d’aventure de style classique captive. Haletant de bout en bout, les rebondissements sont nombreux et les relations entre les personnages riches. Chaque personnage est un individu à part entière marqué par son histoire et son passé : le bougon professeur Zarko est un personnage haut en couleur qui gagne à être connu, et le jeune Samuel, moralement marqué par la guerre et une enfance difficile est très touchant. On est transporté dans un univers à la Jules Verne un peu modernisé qui  tendra au fur et à mesure du récit vers le roman de science-fiction pure. Un mélange savoureux des genres puisque l’introduction commençait comme un véritable roman policier. Original et très bien construit, ce titre ravira cependant plutôt les très bons lecteurs adeptes des récits d’aventure (de par sa longueur déjà – 550 pages tout de même). Mais une place est néanmoins laissée aux histoires d’amour pour les coeurs tendres ! La place de la femme y est d’ailleurs assez intéressante : la secrétaire ne prend peut-être pas part à l’expédition et reste avec son bébé, mais lady Elisabeth et sa fille sont des personnages féminins qui se battent pour faire régner l’égalité entre les sexes en montrant chaque jour leur courage, leur intelligence et leur capacité d’adaptation. Une lecture que les adultes devraient également apprécier. Coup de chapeau à l’écrivain pour ce voyage dans les livres de notre enfance. Le pari de l’auteur sera totalement réussi si cet ouvrage devient une passerelle pour les jeunes lecteurs pour avoir envie de se replonger dans les classiques de Jules Verne : 20000 lieues sous les mers ou l’île mystérieuse par exemple. Un petit coup de coeur pour moi.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s