Dis-moi à quoi tu joues, je te dirai qui tu es

Le garçon qui jouait à la poupée, de Roger Judenne

Mattéo est arrivé dans la classe il y a à  peine deux mois. Sympathique, très bon joueur de foot, il a très vite su se faire apprécier de ses camarades. Alors, quand il distribue ses cartons d’invitation pour son anniversaire, tous les copains sont partants. Seulement voilà, il faut trouver un cadeau. Ils décident de demander à l’avis de sa mère qui leur dresse une liste des plus surprenantes : quelle n’est pas leur stupéfaction de découvrir au milieu du ballon de foot et de l’hélicoptère télécommandé, une poupée, des perles de rocaille ou une caisse enregistreuse ! Commence une discussion houleuse sur ce sont les jouets de filles et ceux de garçons et la dispute n’est pas loin.

Voilà un texte très intelligent sur la notion de stéréotype : un garçon est-il obligé de se cantonner à jouer aux de « garçon » ou a-t-il  le droit d’aimer jouer à la poupée et le revendiquer ? Ce qui fait l’originalité  et l’intérêt  de ce tout court roman, c’est que le garçon, Mattéo, assume ses goûts. Il n’a pas le profil  de l’enfant harcelé et sa force de caractère en font un personnage très intéressant et attachant. Une réflexion toute simple et positive sur la notion de choix, de liberté, de respect. Qui aura le dernier mot ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s