Sur les eaux magiques du Torrent Pirate

La carte des mille mondes, de Carrie Ryan et John Parke Davis

Finn est un orpheltéléchargementin très particulier : il a la faculté de se faire oublier dès qu’on ne le regarde plus. Cet étrange pouvoir lui permet non seulement de quitter le foyer où il vivait pour aller trouver refuge cher Mme Parsnickle mais aussi de commettre de petits larcins sans jamais être recherché ni attrapé. C’est ainsi qu’il est devenu l’un des meilleur voleur des Quais Létemank. Mais le don de Finn est aussi sa malédiction : comme les gens ne se souviennent pas de lui, il n’a aucun ami ni personne pour se soucier de lui. Un jour, il reçoit une lettre qui lui est directement adressée et l’invite à un voyage à bord d’un navire rempli de trésors.

Marrill est une petite fille très heureuse. Ses parents sont aventuriers et depuis qu’elle est toute petite, ils parcourent le monde, les champs de fouilles, les parcs naturels… Mais alors que le jeune fille réfléchit à leur prochaine destination, sa maman tombe malade et toute la famille doit renoncer à ses projets. Marrill est naturellement très inquiète pour sa mère mais aussi très déçue : elle est faite pour l’aventure et ne peut rester en place. Alors qu’elle se promène avec son chat, celui-ci trouve un étrange parchemin. Lorsque la jeune fille s’accroupit pour le ramasser, elle se retrouve sans comprendre comment  au milieu d’un immense lac et aperçoit un immense bateau avec à son bord une très jeune capitaine et un drôle de magicien.

Ce roman, écrit par un couple, nous plonge directement dans un univers fantastique mais complexe. Il faut un certain temps avant de le cerner et donc de pouvoir visualiser les scènes décrites. Ce monde où tout est possible amène son lot de situations loufoques et même les personnages ont parfois du mal à suivre. Puis on s’habitue à ces loufoqueries comme ces arbres qui se nourrissent des rumeurs ou ces mots qui gèlent et restent collés à la langue et le roman devient alors captivant. Nous voici en effet embarqués malgré nous, un peu comme Finn et Marrill, dans une chasse au trésor : il faut retrouver les fragments de la carte des mille mondes pour que les deux enfants puissent retrouver leur famille. Le « méchant », un prophète qui a perdu la raison, est particulièrement effrayant. Il peut manipuler les gens à volonté en les plongeant dans un immense désespoir, son arrivée est donc toujours précédée par les bruits des sanglots. L’intrigue plaira beaucoup à de jeunes lecteurs de 6ème ou de 5ème mais vu la longueur du roman et la complexité de certaines scènes, je le conseillerai plutôt à de bons lecteurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s