Des papillons dans le métro

Ninn, 1. La ligne noire, de Darlot et Pilet

Alors qu’ils ont u9782875801630_1_75n exposé à faire pour l’école sur leur endroit favori, Ninn propose à ses amis, Chad et Ulrika, de choisir le métro… Peu emballés par l’idée, ses amis essayent en vain de la faire changer d’avis. Mais Ninn s’entête et décide finalement de travailler seule sur le sujet. Son choix peut paraître étrange mais le métro, Ninn adore y passer son temps. En fait, elle y habite. Ses « tontons » y travaillent et elle connaît tout le monde. La plupart du temps, elle fait même ses devoirs avec Irina qui tient le kiosque presse. Ce que Ninn préfère, c’est parcourir les lignes et les quais à bord de son skateboard. Mais le métro, c’est encore plus que ça, c’est son « chez elle ». On l’y a découverte bébé, abandonnée, mais ses tontons, qui l’ont adoptée, refusent de lui en dire plus. Ils louvoient, racontant chaque fois une version différente, mais Ninn ne s’y laisse pas prendre, elle sait bien que tout cela cache un mystère. Lorsqu’elle est la seule à voir des papillons multicolores voleter dans les souterrains, la situation se corse et il lui semble de plus en plus impératif de découvrir quel secret dissimulent ses origines.

D’abord attirée par la couverture (qui n’a jamais rêvé de chevaucher un tigre blanc comme Lucie chevauchait Aslan dans Le Monde de Narnia ?) , j’ai ensuite eu un réel coup de cœur pour les dessins en feuilletant l’album. Et finalement, après lecture, je n’ai pas été déçue du tout par l’histoire. Celle-ci est aussi originale que le décor : le métro parisien. Personnellement, le métro m’a toujours paru un endroit morne et gris, avec des gens pressés qui te bousculent et des odeurs nauséabondes. Mais ici, ce lieu si anodin se transforme en un endroit regorgeant de mystères. L’auteur Darlot, avec le talent de l’illustrateur Pilet, a réussi à le transformer en un lieu magique, une sorte de monde de l’imaginaire avec d’étranges papillons et d’autres animaux aussi féeriques.

Cette bande dessinée ne se lit pas, elle se dévore… Et j’ai hâte de lire la suite pour savoir enfin ce qui se cache sous la surface de notre capitale.

3 réflexions sur “Des papillons dans le métro

  1. Meme si le scénario est classique, l’histoire a une facon particuliére de raconter ( de nouvelles sortes de personnages et de lieux ) peut très bien plaire aux plus jeune aimant le fantastique et le suspens.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s