Lorsque le rêve vire au cauchemar…

Oniria, le royaume des rêves, tome 1, de B.F Parry

logo_267308Eliott, 12 ans, est un garçon en apparence comme tous les autres. Ce jeune garçon a une vie presque classique : un père journaliste qui voyage, une belle-mère invivable et sans cœur, deux demi-sœurs jumelles, tantôt gentilles tantôt de véritables pestes, et une adorable grand-mère Mamilou. Un jour, son père tombe dans un coma profond inexplicable. C’est alors que Catherine, sa belle-mère, prend la décision radicale de déménager à Londres, loin de Mamilou et de son mari condamné.
Sa grand-mère, qui, lorsqu’il était enfant,  lui avait raconté tant d’histoires pour l’aider à s’endormir sur les légendes d’Oniria, le monde des rêves, lui révèle alors un grand secret : la clé du sommeil éternel de son père se trouve là-bas. Elle lui transmet donc un fameux sablier magique ainsi qu’un pendentif qui lui seront d’une grande aide pour sa mission.
Tout d’abord surpris et pensant que Mamilou est devenue folle, Eliott jongle, jour après jour, entre sa scolarité chamboulée par ses événements personnels et sa mission à Oniria. Il va alors tout tenter pour sauver son père.
Collégien ordinaire le jour, Eliott devient, la nuit, parmi les rêves et les cauchemars qui peuplent Oniria, un puissant Créateur et même l’Envoyé, qui peut faire apparaître tout ce qu’il souhaite par le simple et l’immense pouvoir de son imagination.
Ainsi commence la saga d’Oniria. Bien sûr, Eliott n’est pas au bout de ses surprises et vivra des rebondissements pas toujours positifs.
L’auteure a développé tout un univers autour des rêves et des cauchemars et y a plongé un gamin lambda qui pourrait s’apparenter aux lecteurs et lectrices. Son imagination est débordante et peut se confondre parfois avec des héros de Disney. Elle écrit de façon simple, avec un vocabulaire tout à fait adapté aux jeunes lecteurs. La lecture m’a cependant paru un peu longue lors de certains passages du fait qu’il y a beaucoup de personnages impliqués dans l’histoire.
L’écriture est cependant douce, le pays enchanteur et adapté pour un public de jeunes collégiens. Si cette saga ne fera pas oublier les Harry Potter et Cie, elle reste à découvrir pour son originalité et sa part d’aventure. Cet univers nous embarque et nous fait retomber en enfance, on croit à ce que l’auteure écrit et on se pose des questions : et si ce qu’elle raconte se produisait réellement ?
Dès ce premier tome, nous en apprenons beaucoup, même si cela vient au fur et à mesure. Le personnage d’Eliott fait preuve d’une grande maturité, de sagesse et d’une grande intelligence pour son âge. Il est attachant, réel et a une force de caractère impressionnante de part son courage et sa détermination.
Plus on avance dans le récit, plus Eliott se trouve fatigué et a du mal à composer entre sa vie de collégien et sa vie de Créateur mais il n’abandonne jamais. Et nous, lecteurs, nous sommes pris dans la lecture et nous voulons savoir si le héros va parvenir à son but !
J’ai beaucoup apprécié le personnage de Mamilou, une grand-mère très sympathique et avec un grand cœur. Ses voyages de nuit permettent au héros de faire des rencontres improbables. Une multitude de personnages font leur apparition, plus ou moins attachants, drôles, ou au contraire suspects qui font de cet ouvrage un voyage dans le monde du rêve où les lieux décrits sont sublimes tout comme la pochette de présentation en 3D ainsi que les quelques feuillets de milieu de livre montrant les héros, qui attirent forcement les lecteurs.
Un début de SAGA très prometteur qui pourrait un jour être adapté en film  ! Qui sait ?

3 réflexions sur “Lorsque le rêve vire au cauchemar…

  1. Une histoire comme dit vij du genre de l’histoire sans fin mais plus modern, le style d’écriture est assez simple mais plaisant pour 6 éme, 5éme, le personnage en lui-meme est assez attachant.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s