Jamais seul

Un beau jour, de François David

Avec nos plus vifs remerciements aux éditions Le Muscadier pour l’envoi de cet ouvrage.

Deux histoires, deux instants de vie.

9791090685482-110x170[2]José est un jeune collégien aveugle qui voit sa vie transformée par l’arrivée dans son quotidien de Iahoo, son chien-guide. Et Iahoo nous raconte, sans jugement, la vie de son jeune maître et les  épreuves qu’il traversa « Un beau jour » face à Julian, un autre collégien.

Nathalie est quant à elle une jeune danseuse, heureuse de vivre, qui au détour d’un chemin, perd son insouciance. Sa vie se heurte à la violence et à l’incompréhension, lorsqu’elle répond un jour à un garçon qui lui demande son chemin.

Deux histoires courtes, indépendantes et profondément touchantes. Touchantes car elles concernent deux enfants innocents, confrontés à la violence et l’injustice, l’un par son handicap, l’autre par son innocence.

Une oeuvre remarquable de justesse et de précision, facile et rapide à lire. J’ai beaucoup aimé la simplicité de l’auteur et sa capacité à retranscrire si simplement des « faits divers » qui ont bouleversés un temps, la vie de ces deux enfants. Tant de pudeur et de talent dans si peu de mots (59 pages) avec un tel impact : bravo.

A lire et à relire par les plus jeunes, juste pour savoir et/ou se rappeler qu’ils ne doivent pas rester seuls face à la violence ou la douleur qu’elle qu’en soit la forme. En cherchant bien, ils ne seront jamais seuls face à l’inconnu. L’auteur nous fait rentrer avec brio dans l’intimité de ces enfants avec une pudeur et une sensibilité remarquable.

J’aime l’encadré final

 « …S’il est difficile, pour un enfant, de ne pas être et de ne pas consommer comme tout le monde, il est réconfortant de savoir que d’autres personnes pensent comme lui, autrement. ».

Enregistrer

Enregistrer

5 réflexions sur “Jamais seul

  1. bon livre explique bien la vie de deux collégien qui n’ont pas la même histoire une qui se situe au collège et l’autre vers un arrêt de bus attention l’histoire est touchante…

    J'aime

  2. Pingback: « C’était un poète qui n’était pas bête  | «Le coin lecture d'Arsène

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s