Quel futur ?

Et si demain…, de Michel Piquemal

Voici un recueil d9791090685499-682x1024e nouvelles imaginant quelques scénarii possibles pour notre futur. Par exemple, que se passerait-il si on arrivait à savoir ce que les animaux pensent ou si on pouvait effacer nos mauvais souvenirs ?

Les nouvelles sont très courtes ( environ 5 pages) et donc très faciles à lire. Le but de l’auteur est bien d’amener les jeunes lecteurs à réfléchir, à leur faire comprendre que le futur c’est eux, c’est leurs actes, leurs décisions. Certains futurs envisagés sont en effet troublants et remettent en cause nos attitudes d’aujourd’hui. Michel Piquemal ne varie pas seulement les thèmes mais aussi les formes : dialogues, articles de journaux, enquête …. Mes nouvelles préférées : A l’abri du monde extérieur où les maisons intelligentes se développent et Morituri te salutant où les jeux du cirque reviennent à la mode. Ce livre peut permettre à certains élèves de troisième qui étudient la science-fiction mais n’aiment pas trop lire de se plonger tout de même dans le genre.

Pour rappel, ce livre fait partie de la même collection que Contre-Courant de Florence Cadier et confirme la qualité de ses romans.

5 réflexions sur “Quel futur ?

  1. J’avais beaucoup aimé ce livre et pensais m’en servir avec mes 3ème.

    Et si demain on découvrait chez certains des gènes néandertaliens ? Et si demain l’on pouvait savoir ce que pensent les animaux ? si l’on pouvait effacer les mauvais souvenirs ? si les maisons devenaient intelligentes ? si l’on découvrait un moyen technique imparable pour séduire ou si les Etats étaient remplacés par des gouvernements de multinationales ?

    C’est à ces questions et à bien d’autres auxquelles va tenter de répondre Michel Piquemal dans ces onze nouvelles futuristes. Ces textes d’anticipation courts et efficaces permettent de s’interroger sur les « progrès » de la science et l’utilisation qui en est faite. Sans gâcher le suspens, on se rend vite compte que les avancées techniques engendrent un recul de l’humanité. Ces textes sont donc avant tout des dystopies dans la mesure où ils présentent une vision plutôt sombre et pessimiste de l’avenir. Toutefois, ces nouvelles sont loin de s’avérer anxiogènes car l’auteur parvient à traiter des sujets plutôt angoissants (notamment celui de la domotique avec la maison intelligente) de façon humoristique. Les thèmes traités, très variés, vont de la question de discrimination à l’obsolescence programmée en passant par la toute-puissance des marques. Ils inciteront les adolescents à réfléchir sur ce qui fait leur quotidien et aux dérives qui pourraient facilement advenir si le peuple ne réagit pas. Car plus qu’une réflexion sur les méfaits de ces nouvelles technologies, il me semble que ces textes donnent à penser l’évolution humaine dans sa globalité et cherchent surtout à alerter la jeunesse sur les risques d’une pensée unique ou plutôt uniformisée. Décidément, cette collection Place du marché offre véritablement des oeuvres de qualité et cette littérature jeunesse ravira aussi un public adulte. Je compte bien me servir de quelques extraits – dont « La puce de Panurge » sur l’obsolescence programmée – dans ma séquence consacrée justement aux contre-utopies qui me permet aussi d’aborder pleinement l’argumentation avec mes 3ème.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s