Trois garnements chez Sherlock

Les quatre de Baker Street, 1. L’affaire du rideau bleu, de Djian, Etienn, Legrand 1889. Black Tom, Charlie (une fille qui se fait passer pour un garçon) et Billy sont des gamins des rues du quartier mal famé de Whitechapel, dans l’East End londonien, là où avait sévi deux ans plus tôt Jack l’Eventreur. Parfois, pour quelques sous, ils font de missions de surveillance pour le compte de Sherlock Holmes. Alors, quand Betty, la petite amie de Tom est enlevée sous leurs yeux, ils décident d’aller demander de l’aide au fameux détective… Hélas, celui-ci est absent pour plusieurs jours… Ils vont devoir se débrouiller seuls pour mener une enquête sur de bien dangereux malfrats ! Tout d’abord, si vous vous demandez pourquoi les quatre de Baker Street ne sont que trois, je pense que c’est parce qu’un chat, qu’ils vont surnommer « Watson » va se joindre au trio au cours de l’histoire… Une enquête rondement menée sans temps mort et qui en général, plaît aux élèves de la 6ème à la 3ème. Cette bande dessinée permet aussi de faire connaissance avec le personnage très connu des oeuvres de Conan Doyle, Sherlock Holmes. Le graphisme retranscrit très bien l’ambiance de Londres au XIXème siècle même si je n’aime que moyennement la colorisation trop nuancée des dessins. D’un point de vue scénario, le dosage est idéal entre action et ambiance. Le sujet reste le Londres sordide des bas-fonds du XIXème siècle. Alors, même si cette bande dessinée est à destination d’un public à partir de 10 ans, il est bon de vous avertir que les meurtres de Jack l’Eventreur ne sont pas loin, avec pour toile de fond les maisons closes, ses maquereaux et ses prostituées. Le contexte socio-culturel est bien documenté et les jeunes personnages sont attachants. Sherlock Holmes n’apparaît qu’à la fin de l’enquête pour féliciter les jeunes ami et faire un point sur le dénouement de l’enquête. Nous n’avons pas encore les tomes suivants, mais je les ai lu et je vous donne un avant goût de ce qui vous attend lorsque l’on aura des sous pour les acheter au CDI !

Tome 2 : Le dossier Raboukine : Les trois comparses ont affaire à une conspiration impliquant des révolutionnaires russes, et l’Okhrana, la police secrète du Tsar… Et Sherlock Holmes est à nouveau absent… Vont-ils réussir à déjouer le complot ? Trahison, attentat à la bombe, torture sont les principaux ingrédients de ce nouvel opus.

Couverture de Les quatre de Baker Street -3- Le rossignol de Stepney

Tome 3 : Le rossignol de Stepney : Billy, Charlie et Black Tom ont une nouvelle mission, confié par Sherlock Holmes au début du récit : surveiller un jeune lord, Neville Asprey, amoureux d’une chanteuse de cabaret, Grace Corbett. Mais la mafia rôde autour de l’établissement et les vies de la jeune femme et de son père, le propriétaire du cabaret sont menacées. Peut-on faire appel à la police alors que le malfrat, Skyes est lui-même un ancien policier qui a corrompu ses ex-collègues et qui a comme bras droit une brute sanguinaire de la pire espèce ? Comme l’a résumé de manière incisive un de mes élèves : « le tome 1 est vulgaire, le tome 2 est violent, après ça s’arrange mais c’est bien ». Effectivement, ce troisième volet me semble plus adapté aux plus jeunes et peut se lire facilement à partir de la 6ème. La série continue à être de qualité et très agréable à lire.

Tome 4.  Les orphelins de Londres : 1891, Sherlock Holmes est mort… en tout cas, c’est ce qu’annoncent les journaux. Le célèbre détective aurait été jeté dans les chutes de Reichenbach, en Suisse, par son ennemi mortel, le professeur Moriarty. Nos francs-tireurs de Baker Street sont totalement désemparé…et leur désarroi se termine en dispute. Chacun part de son côté. Mais ils ne savent pas que leur vie est en danger… Leur ennemi Bloody Percy s’est échappé de prison et veut leur peau. Sherlock Holmes n’étant plus, c’est notre cher professeur Watson qui va prendre le relais pour défendre nos jeunes amis.

Tome 5. La succession Moriarty : 1892. Moriarty est mort, mais son organisation criminelle est encore puissante. Ils décdent d’enlever le bébé de la dixième plus grosse fortune de Londres pour récupérer une grosse rançon… Mais Sherlock Holmes va réapparaître d’entre les morts et demander de l’aide à nos francs-tireurs de Baker Street ! Vivant incognito dans les bas quartiers de Londres, il a les coudées franches pour agir à sa guise… Cet épisode des aventures de nos trois comparses nous plonge plus que les autres dans l’univers de Sherlock Holmes et est un clin d’oeil à la nouvelle de Doyle Le dernier problème écrit en 1891, et où il avait fait disparaître son personnage. Il pensait sa disparition définitive, mais trois ans plus tard, sous la pression des lecteurs, nous apprendrons, dans la nouvelle La maison vide, qu’il a simulé sa mort pour échapper à l’organisation criminelle de son ennemi. C’est la réapparition de Sherlock Holmes auprès de ses proches qui est relaté ici. Et c’est le tome que j’ai préféré.

4 réflexions sur “Trois garnements chez Sherlock

  1. Cette BD m’a plu et je trouve que c’est très réaliste, je pense que c’est ce que l’on pouvait voir dans le Londres du XIXème siècle. Mais, je m’attendais à ce qu’il y ai plus d’apparition de Sherlock Holmes! Mais dans l’ensemble, c’est un très bon livre! Je vais entamer le 3ème et pour l’instant, je ne suis pas déçu!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s