L’homme est un loup pour l’homme

Un chien contre les loups, d’Hélène Montardre

Marie vit avec ses parents, dans une maison isolée de Lozère. Un jour, son père rentre de la foire où il était allé vendre des bêtes avec un petit chiot qu’il a recueilli sur la route. Marie décide de l’appeler Gévaudan. Ils deviennent des compagnons inséparables. Les mois passent, le chien grandit, le père de Marie le dresse pour l’accompagner et aller la chercher à l’embranchement de la route qui mène à l’école… En effet, le pays n’est plus très sûr en ces temps de guerre… Mais un jour, Marie se rend compte que le comportement de Gévaudan change. Il semble attiré par une maison abandonnée, au loin, dans la partie la plus sauvage du pays… Qu’y a-t-il là-bas qui l’attire ? Au mépris du danger, Marie va tenter de découvrir la vérité…

L’âge suggéré sur le livre est « A partir de 11 ans », mais nous l’avions mis au rallye lecture 6ème une année, et il n’avait pas trop fonctionné. L’histoire de l’amitié entre Marie et son jeune chien se lit avec plaisir, mais le contexte de la Seconde Guerre mondiale, suggéré, n’est pas toujours bien compris faute de culture générale sur le sujet (cela me fait penser à Un bébé tombé du train pour lequel la lecture en autonomie est également difficile). Mais une fois posé le contexte, ce texte est intéressant, accessible d’un point de vue de l’écriture. Il suggère la difficulté du quotidien d’une famille ordinaire lors de la 2de Guerre mondiale mais surtout montre le premier acte citoyen, de résistance et de courage d’une petite fille impliquée dans des événements qui ne devraient pas la concerner… La Lozère, du fait de sa situation géographique était en effet un lieu actif de la Résistance et de l’organisation de la libération de la France durant la Seconde guerre mondiale. Les jeunes lecteurs peuvent facilement s’identifier à cette petite fille débrouillarde qui rêve d’aventure dans cette contrée perdue et isolée. Tous les ingrédients sont réunis pour développer le suspens : maison abandonnée, inconnu qui rôde, messages secrets et la relation de Marie à son jeune chien ajoute un ingrédient-plaisir pour les plus jeunes à cette lecture. Alors, maintenant que vous avez lu cette chronique, n’hésitez pas à vous lancer dans cette histoire !