« Je » est un autre

Nemesis, 1. Le dernier message, de Catherine MacPhail

Un jeune adolescent amnésique trouve refuge dans le hall d’un immeuble de la cité, repère de junkies. Mais il tombe nez à nez avec un homme agonisant dans l’ascenseur. Celui-ci a le temps de lui murmurer quelques mots avant de mourir : gard torse – empêche – chamade. Cela n’a pas de sens… Lorsqu’une jeune fille, Gaby, est témoin de la scène, elle est persuadée d’être en présence du tueur. L’adolescent s’enfuit. Poursuivi à la fois par la police, par le meurtrier, le Loup et par son passé oublié, il va se cacher, fuir, essayer de survivre coûte que coûte.
Sous forme de course poursuite et de traque, ce roman frôle par moment les limites du fantastique avec le personnage du Loup et cet homme en noir – image de la mort ? – qui poursuit l’adolescent, qui, lui, semble avoir plusieurs vies, comme les chats…
Le récit est construit en courts chapitres donnant chacun leur voix à l’un des protagonistes de l’histoire, en particulier le jeune adolescent qui se fait appeler Ram, (ces chapitres-là sont écrits à la première personne du singulier), la jeune fille témoin de la scène, Gaby McGurk, le jeune policier Lewis, qui souhaite plus que tout devenir inspecteur et veut faire ses preuves lors de cette enquête, et le meurtrier, le Loup. Tous ces personnages sont bien dessinés et parfois attachants (je pense en particulier à ce jeune policier !). Ce changement de narration et donc de point de vue donne du rythme à cette histoire pleine de rebondissements et de tentatives d’assassinats !
J’ai mis quelques chapitres à entrer dans l’histoire, mais c’est quand même un thriller, alors à un moment, on accroche et on veut savoir la fin. On peut deviner certains faits assez rapidement (vous comprendrez de quoi je parle en lisant le livre), mais l’histoire se laisse lire avec plaisir.
C’est le premier tome d’une série de quatre romans où le jeune Ram cherche à comprendre ce passé oublié tout en fuyant « l’Homme en noir » qui est à ses trousses. Qui est vraiment Ram ? Comment a-t-il perdu la mémoire ? Qu’était son ancienne vie ? Pourquoi est-il poursuivi ? Par qui ? On espère avoir les réponses à toutes ces questions dans les prochaines aventures (que le CDI ne possède pas, hélas pour moi). En effet, à la fin du premier tome, seul l’histoire du meurtre dans l’ascenseur est élucidé… mais cela permet néanmoins de lire ce tome 1 comme une entité, ce qui, de mon point de vue de documentaliste qui doit acheter les livres, est plutôt une qualité pour une série !

Une réflexion sur “« Je » est un autre

  1. J’ai également mis du temps à me mettre dans le livre néanmoins c’est un thriller de jeunesse qui fonctionne bien, on tourne les pages rapidement pour connaitre les détails de l’histoire.
    La fin est plutôt claire et pour ma part me permet d’avoir une réponse à la question du meurtre du départ.
    Je ne pense pas lire les 3 tomes suivant n’ayant pas accroché plus que ça au 1er, cependant je pense que la série peut plaire aux jeunes lecteurs (plus ou moins fan de « thriller »).
    Alors à vous lecteurs de me raconter la suite pour éventuellement me donner l’envie …….. de peut- être me lancer dans la lecture de la série !!!!!
    Bonnes lectures ………….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s