Harry, un sorcier qui vous veut du bien

Harry Potter à l’école des sorciers, de J. K. Rowling

HP
Premier tome d’une saga devenue culte, l’histoire de ce jeune apprenti sorcier à la cicatrice si particulière est aujourd’hui mondialement célèbre.

Le jeune Harry a perdu ses parents alors qu’il n’était encore qu’un bébé. Il fut recueilli par son oncle et sa tante, qui ne lui montre aucune affection mais c’est là qu’il vit depuis. Sa chambre est en fait un réduit de quelques mètres carré seulement situé sous un escalier. Il s’y réfugie souvent pour éviter les sermons de l’oncle Vernon et les ordres de la tante Petunia ou pour éviter de servir de souffre-douleur à son cousin Dudley et à sa bande. . Mais voilà qu’un jour, il reçoit une lettre et, plus étrange encore, elle est adressée à Mr Harry Potter, dans le placard sous l’escalier. Mais à peine eut-il le temps de décacheter l’enveloppe que l’oncle Vernon, furieux, lui sauta dessus et la déchira. Heureusement pour Harry, l’auteur de cette mystérieuse lettre persévéra. Car ce courrier informera en fait le jeune garçon de son admission à la rentrée prochaine à l’école de sorcellerie de Poudlard. Adieu placard sous l’escalier et bonjour l’univers de la magie avec balais volants, potions et baguettes mais aussi ses dangers. Qui est donc ce mage noir dont personne n’ose prononcer le nom ? Et que cache donc cette pièce du couloir interdit ? Quel objet si précieux peut y être caché ? Accompagné de ses deux nouveaux amis, Hermione et Ron, Harry Potter est bien décidé à en savoir plus !

Tout d’abord, même si beaucoup d’entre vous ont déjà vu les films, laissez-moi vous conseiller de vous lancer à la découverte des livres. Et vous verrez qu’une fois lancés, vous ne pourrez plus les refermer !

L’ingéniosité de cette saga fait que l’enfant évolue en même temps que le personnage d’Harry. Il faut donc reconnaître que ce premier opus est plutôt destiné à des élèves de 6ème (ils auront ainsi le même âge que le héros)  alors que les derniers tomes où Harry approche de ses 18 ans, sont beaucoup plus adultes. Pour ce premier roman de la saga, qui pose donc toutes les bases, J. K. Rowling a su créer un univers entier de magie avec ses traditions et son vocabulaire, mais ancré dans notre propre univers. Une bonne approche du fantastique pour des collégiens avec des trolls et des dragons mais aussi juste ce qu’il faut de réel pour ne pas trop les perdre. Et le lecteur aura d’autant plus de facilité à se sentir impliqué ou à s’identifier aux personnages que tout cela se passer dans un lieu familier bien que différent : une école. Et tout sorcier qu’il soit, les devoirs et les punitions, Harry Potter aussi en a marre.

7 réflexions sur “Harry, un sorcier qui vous veut du bien

    • Ha et pour toi quel es le meilleur des deux ( le livre ou le film) ? Moi je préfère me baser juste sur le livre car je pense que dans les livres il ya plus de détails et dans les film ils y sont mais ont ne fait pas forcément attention a eux.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s